Partagez | .
 

 La Prophétie d'Emelnys

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lieutenant du Clan de la Lumière
avatar
Coeur d'EmeraudeLieutenant du Clan de la Lumière
Messages : 9Date d'inscription : 16/10/2015
MessageSujet: La Prophétie d'Emelnys   Jeu 22 Oct - 20:47

Coucou :D:
Comme je suis une grande fan d'écriture, et que la partie Ecriture du forum n'a pas été encore inaugurée depuis son déménagement, je me lance ^^
C'est le résumé et le prologue d'un roman fantastique que j'écris et qui me tiens beaucoup à coeur. Si cela vous plait, je publierais la suite ici. ^^
Bisous tout le monde
Sunset

PS : mes écrits n'appartiennent qu'à moi, si je les publie ici, c'est pour les faire partager, j'interdit de s'en inspirer, ou de le copier, que se soit partiellement ou en entier. Ce roman n'appartient qu'à moi... je précise au cas ou cela ne serait pas clair.
Résumé

Est-il possible de changer le destin alors que tout semble perdu ? De se dresser contre le mal en personne ? De ne plus rien avoir à perdre et de tout risquer dans une ultime bataille ? Alors que tout semble perdu d’avance ?
« Ils seront sept cœurs purs, de peuples différents, à s’opposer aux sept âmes noires et alors la fin surviendra pour Emelnys… » Cette prophétie annonce-t-elle la fin du monde d’Emelnys ? La fin de tout ? Anéantirait-elle tout espoir d’un monde nouveau ? Précipite-t-elle les trois peuples de cet univers vers la destruction ?
Nul ne le sait, car ceci, c’est à vous de le découvrir…
Prologue

Extrait des premiers chapitres du livre : Le début de la sombre époque, dont seulement deux exemplaires existent à ce jour, l’un conservé dans la grande bibliothèque des Alnys, à Al-Sen, l’autre dans le château des Esalmias, à Alanil. La troisième et dernière version de ce livre ayant été réduite en cendres.

L’Âge d’Or des trois peuples d’Emelnys battait son plein. Chaque peuple s’entendait à merveille, avec, bien évidement, des hauts et des bas, mais jamais de batailles. C’était des jours heureux…
Ils s’étaient présentés comme des magiciens blancs venus de l’Ailleurs, au nombre de sept. Entièrement vêtus de blancs, ils étaient admirés. Le roi Fathen et la reine Samilla les avait biens accueillis, un bal avait été donné en leur honneur. Simplement parce qu’ils venaient de l’Ailleurs, le reste de l’Emelnys que personne ne connait. Les seules personnes qui y étaient déjà allé n’en étaient jamais revenues…
Le peuple des Millales, composé de magiciens et de gens sans pouvoirs magiques, étaient fascinés par cela. Les Esalmias, peuple d’hommes et de femmes aux oreilles pointues vivant en communion avec la nature, et les Alnys, peuple composé de fées et de sorciers, restaient plus vigilants et se méfiaient. Les magiciens venus de l’Ailleurs se montraient sympathiques.
Mais une nuit, leur masque tomba. Alors que le château était endormi, ils se glissèrent silencieusement dans les couloirs, tel des ombres invisibles, vêtus de capes noires. Ils entrèrent dans la chambre du roi Fathen et de la reine Samilla, sans un bruit, se rapprochant de leur lit. Sans un cri, sans une plainte, ils assassinèrent les souverains. Leur manière d’agir était parfaite, il n’y avait aucune faille dans leur plan. Comme s’ils avaient l’habitude de ce genre de massacres.
Mais malgré tout, il restait une chose qu’ils n’avaient pas prévue. Le bébé. Le roi et la reine avaient une adorable petite fille brune, appelé Silina, qui dormait dans leur chambre. Les pleurs d’un nourrisson que l’on tire de son sommeil leur avaient fait réaliser qu’ils n’avaient pas tout prévus. Et que quelqu’un connaissait leur plan.
Une ombre s’était glissés par la fenêtre de la chambre et s’était approcher du berceau de l’enfant. Les magiciens essayèrent d’intervenir, mais ils n’avaient pas réagit assez rapidement. L’inconnu s’était saisi de la petite fille et avait disparu par la fenêtre.
Les magiciens firent courir le bruit que le roi et la reine avaient été assassinés, mais ne précisèrent pas par qui. Mais toute la population se doutait bien des coupables. Les Esalmias et les Alnys furent mis au courant de la situation, et ne tardèrent pas, eux aussi, à avoir des doutes sur la mort des souverains. Bien que la petite Silina eu été enlevée, les magiciens noirs affirmèrent qu’elle était morte. Ils se promirent alors de la faire rechercher en secret dans tout le Royaume des Millales. S’ils la retrouvaient, s’en serait finit d’elle. Elle mourrait.
Peu de temps après la mort des souverains, les magiciens prirent le pouvoir en contrôlant par la magie et la force toute personne voulant s’opposer à leur régime. Ils se renommèrent le Grand Conseil et commencèrent à contrôler chaque ville, chaque village du Royaume. Ils avaient recrutés de quoi faire une armée. Bientôt, des bandits, des voleurs, des assassins des trois Royaumes d’Emelnys se joignirent à eux.
Après avoir prit le contrôle sur le Royaume des Millales, le Grand Conseil marcha sur le Royaume des Alnys. La bataille ne dura pas plus d’un an, après quoi, la reine Ilaani capitula pour préserver son peuple. Le Grand Conseil édicta de nouvelles lois, de nouveaux règlements, de nouvelles obligations. Les sorcières et les sorciers furent obligés de se cacher ou de cacher leurs pouvoirs, sous peine de mort. Les fées perdirent leurs ailes. Le Grand Conseil garda le contrôle sur ce peuple autrefois si prospère en terrorisant leur reine et en affirmant que si elle tentait de se rebeller, il détruirait le Royaume entier.
Content de cette victoire facile, le Grand Conseil ne songea pas tout de suite à envahir les Esalmias. En Millales, la terreur s’installait et les villes autrefois si fier de ce qu’elles possédaient perdirent de leur prestiges sous la domination de ses magiciens noirs. Chaque jour, pour montrer l’exemple, un opposant au régime était assassiné sur la place de Gil-Estel, la capitale, devant les yeux de la population. Le peuple mourrait de faim et certains, rendu fous par la famine, tentait le tout pour le tout et se faisait prendre. Petit à petit, les opposants au régime se firent plus rares, les exécutions publique moins fréquentes. Les gens avaient peur.
Quelques temps après, des rumeurs se firent entendre dans le village de Tilac. Les gens disait que la Forêt de Ti, à coter, était devenus hanté et que l’on y entendait des bruits étranges. Plus personne n’osait pénétrer sous les arbres.
Ce n’était pas des revenants qui hantaient la forêt, mais un groupe de résistants qui se cachaient du Grand Conseil pour comploter contre lui et le faire tomber. En secret, ils organisaient des attaques et volaient de la nourriture dont ils reversaient une part aux villageois de Tilac. Ils aidaient le peuple.
Les gens priaient pour que les dieux leur viennent en aide, ils perdaient espoirs. Le Grand Conseil avait fait interdire le culte des deux dieux sacrés pour les Millales en disant que ces derniers ne devaient adorer qu’eux. Ils avaient fait détruire presque tout les temples et les autels. Seuls restaient les minuscules petits autels de campagne qui ne valaient pas la peine que les soldats terrifiant du Grand Conseil se déplace.
Le temps passa pesamment. Puis le Grand Conseil envoya ses armées gravir la Montagne Inversée qui délimitait la frontière entre les Millales et les Esalmias. Parvenu de l’autre côté, ses armées avancèrent à une vitesse alarmante. Sur les quatre forêts sacrés des Esalmias, une survécue. Les trois autres ne supportèrent pas les dégradations que leur firent subir les soldats Millales. La dernière, la plus en retrait de la frontière, n’avait pas encore subit les dégâts infliger par les armées noires. Les Esalmias résistèrent avec beaucoup de courage, repoussant le Grand Conseil aux limites de leurs terres.
Seize ans après la disparition de la petite Silina et la mort de ses parents, la guerre entre le Grand Conseil et les Esalmias était sur le point de reprendre, et plus sanglante que jamais. Se serait la fin du Grand Conseil, ou celle du dernier peuple libre d’Emelnys…
Voir le profil de l'utilisateur



Spoiler:
 

 
La Prophétie d'Emelnys
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Sombre Prophétie...[Liibre]
» La prophétie de l'ange démoniaque
» [Combat GS] Sköll & Aukoti VS Perséphone || Prophétie de la Nuit Noire
» Cours n°2 : Les prophéties
» Prophéties de Mouammar Kadhafi:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New Cats Destiny :: HORS RP :: Le Coin des Artistes :: Ecriture :: Vos écrits-